Notre réseau de trains miniatures

            J’emploie le mot « notre » car c’est en famille que nous avions réalisé ce réseau. Comme presque beaucoup de modélistes tout commence par un coffret de trains offert à Noël. « Papa peux tu m’aider à monter mon réseau ! ». Comment refuser à son gamin de l’aider surtout en cette période de fêtes. Tout d’abord on achète une grande plaque de contre plaquée, on pose la surface plane sur des tréteaux et il nous reste à fixer les rails et avec un peu de décoration cela rend le tout superbe. A l’époque, par chance nous achetions un coffret avec la rotonde et ses éléments de voies  incorporés au coffret, ce qui était intéressant pour débuter. Il ne nous reste qu’à faire évoluer le train sur l’ovale. Au tout début cela reste amusant mais au fil des jours un train qui tourne en rond cela devient vite ennuyeux, alors les gamins jouent de moins en moins et à la longue le jouet est vite abandonné.

              Pour continuer de voir ce train fonctionner mon fils et moi projetions de construire un réseau plus important dans notre cabanon. Auprès de la maîtresse des lieux nous obtenions l’autorisation de vider une partie des affaires inutiles qui emplissaient la place. Quelques tours à la décharge furent utiles. Habitant en zone artisanale, dans un établissement  « bâtiments et ameublements »  il nous fut facile de récupérer du bois (qui devait partir en fumée) pour monter toute la charpente de notre réseau. Quelle aubaine ! La dernière plaque de la surface plane étant posée, voulant faire un réseau montagnard il fallait trouver les pentes et sans modèle sans aucune connaissance en modélisme je me suis vite planté. Sans un mot, déçus, sous les regards tristes de mes enfants je dus démonter une partie de mon installation et le temps de trouver les renseignements dans les revues spécialisées, le chantier traîna en longueur.

               Mieux renseignés et pleins de courage aidés par mes petits voisins CHRISTOPHE et MARIE, JOHAN mon fils nous donna un coup de mains à réaliser notre projet : construire un réseau où les enfants peuvent y participer en exprimant leurs talents. La nouvelle aventure commença et avec les peux de moyens mis à notre disposition par un budget limité, nous avancions tranquillement notre labeur. Chaque personne s’affairait à une tâche bien précise. Tantôt l’un s’occupait de la voie, tantôt l’autre des décors personne ne restait inactif inventant toujours de nouvelles idées pour améliorer l’ensemble et à moindre frais. Même Maman est embauchée pour monter nos maquettes de maisons vu sa bonne patience. Merci Maman tu nous a évité plusieurs crises de nerfs, et oui ça colle les doigts. Toute chose nous servait rien ne se jetait, prenant des capsules kinder, des capuchons tuperwaires divers quincailleries legos  pour construire des cuves, récupérant des fils usagés servant aux tirs de mines pour électrifier les voies, récupérant les sapins artificiels de noël pour fabriquer des arbres et arbustes, et j’en passe. Toutes les idées sont bonnes à être expérimentées. Notre petite entreprise dura environ une petite douzaine d’années.

              Bien sur depuis tout ce temps les enfants ont grandi et préfèrent jouer avec leurs ordinateurs et leurs plays mais quand ils ont le temps je les appercois se diriger vers le cabanon. Alors les rejoignant dans cet endroit merveilleux où ils ont passés une partie de leur enfance, groupés autour du réseau ils se remémorent leurs plus beaux souvenirs. Poursuivant ses études mon fils vivant au domicile famillale se rend souvent dans le cabanon pour améliorer certains dioramas, certaines scènes, certains branchements, essayant de nouveaux achats de matériels roulants. Quand certaines personnes veulent visiter notre petit coin de paradis JOHAN se dévoue comme accompagnateur. Après nous avoir rendu visite les petits n’oublient pas le réseau de trains et ils sont toujours contents de donner un coup de mains à JOHAN pour apprendre un peu de modélisme, car pour commencer des petits travaux avec nous l’age ne compte pas, le tout est de participer et puis si cela arrive que quelque chose casse et bien nous sommes là pour réparer.

               Comme mon réseau je vieillis tranquillement mais je sais qu’un jour ces enfants se souviendront du réseau de trains de tonton JOEL et de JOHAN. 

                                                                       Joel