Comme un enfant  

(3 ph)

 

Cliquez sur les photos 

16877841

 

 

              Allez ! C’est décidé il me faut plus de clichés au sujet de ce train de travaux. On nous parle d’un ensemble de 750m, ce qui se présente à la gare ne doit pas être notre convoi avancé mais le service de maintenance.

             Travaillant dans la journée mes horaires ne me permettent pas de me déplacer sur les lieux. Par contre aujourd’hui vendredi je suis libre et il faut en profiter pour jouer au photographe. Ayant obtenu plus de renseignements avec le personnel se trouvant à la gare, près des bureaux administratifs, mon épouse et moi nous nous rendions sur le chantier en cours .au lieu –dit « La Chapelle du Mur », où là nous retrouvions l’arrière du convoi.

             Devant prendre notre fille à l’école, le temps pressait et il nous restait environ 90mn pour accomplir notre reportage. Courrant à travers champs, traversant un bois, longeant les talus, griffés par les ronces, le cœur accéléré, le souffle coupé par l’effort, le tricot trempé de transpiration, nous surplombions les éléments du convoi.

             Comme un enfant qui découvre pour la première fois un nouveau jouet, dans l’énervement pris par les feux de l’action je cours le long du surplomb de la voie ferrée. Présentant mon appareil aux employés afin d’obtenir leur autorisation de pouvoir les filmer, leurs hochements de tête accompagnés de leurs petits sourires de connivence me donnent le feu vert pour cliquer sur le bouton de mon numérique et mitrailler les scènes multiples qui à mon avis ne se présenteront pas dans la région avant bien longtemps.

             Ma femme ne reconnaît plus son homme, dépassant la cinquantaine, l’émotion me donnant des ailes elle retrouve en moi une nouvelle jeunesse qui  depuis longtemps étaient dépassée. Croyez moi mon épouse étant plus jeune que moi de 14 ans, et bien en deux heures de temps elle a eu du mal à me suivre dans mon parcours de combattant, à travers les fougères et sur les rampants de la tranchée de la ligne d’où s’élevaient les bruits assourdissants des machines qui déboulonnaient et manipulaient les travées, des tapis qui passaient le ballast usagé vers l’arrière du convoi pour le vider dans les champs. La voie grouillait comme une petite fourmilière où chaque homme occupait un poste  bien défini donnant une effervescence en ces lieux habituellement désertés et silencieux

             Quel beau spectacle où les gens savent avec humilité et gentillesse nous faire partager leur profession ! Etant chauffeur d’engins dans une carrière j’ai toujours eu le plaisir de renseigner les badauds qui s’intéressaient à notre métier et à nos installations. Que c’est beau de voir des engins évoluer en cadence sur un site ou de voir l’explosion d’un tir de mine. Placé devant le portail d’entrée d’une carrière on ne s’imagine pas le travail qui s’accomplit derrière cette barrière. Quand à la voie elle nous apportera encore de bien diverses surprises et de divers clichés à vous communiquer. La vie du rail nous a toujours passionné depuis sa création.

             Quand à nous modéliste que ne ferions nous pas pour nous faire plaisir et pour faire partager notre passion avec autrui. Ah !  Petit train miniature quand tu nous tiens !
                   Les personnes qui voudront plus de renseignements trouveront tous les détails expliqués ainsi que de nombreuses photos et films sur :
                                                          trainjoel.canalblog.com                            

 

                                                                       Joël

16910659

17244820

17244820 - Copie (2)

17244820 - Copie